Les chaleurs chez la chienne : Phases, durée et signes

Les chaleurs de la chienne sont une préoccupation constante des tuteurs qui ont une chienne à la maison, surtout pour ceux qui n’ont pas l’intention de faire traverser l’animal. Parmi les doutes, le principal concerne sa durée de vie, car le saignement peut salir toute la maison. Apprenez tout sur les soins à apporter à cette phase de l’animal, la période fertile et comment empêcher la chienne d’entrer en chaleur.

Que sont les chaleurs de la chienne et combien de temps durent-t-elles ?

Les premières chaleurs de la chienne varient généralement en fonction de la taille de l’animal, soit petite taille, de 6 à 1 an, taille moyenne, 7 et 13 mois, grande taille ou géante, 16 mois à deux ans. Cette période, qui a lieu deux fois par an, est divisée en deux parties.

  • Proestrus, moment où la chienne n’est pas considérée comme fertile et où les saignements apparaissent ; 
  • L’œstrus, le stade où elle est prête pour la reproduction et qui dure de 3 à 17 jours ;
  • Diestrus, que s’il n’a pas eu lieu la fécondation, il est passif, mais temps délicat pour l’animal qui peut développer la grossesse psychologique ;
  • Anestrus, qui se termine par la parturition ou est indifférent pour les femelles qui ne se sont pas accouplées.

La principale préoccupation est de savoir comment arrêter le sang et réduire la saleté dans la maison, et pour cela, vous pouvez investir dans une couche hygiénique pour chiens. De plus, il est possible de laisser l’animal à l’extérieur, le cas échéant, ou de limiter son accès dans les chambres. 

Quel est le bon moment pour accoupler la chienne ?

Si vous envisagez de mettre votre chien au croisement, c’est dans la période de l’œstrus de la chienne que les chances sont favorables. À ce moment-là, la femelle recherche des mâles et est susceptible de tomber enceinte.

Symptômes qui montrent que la chienne va entrer en chaleur

C’est pendant la période d’œstrus que l’animal subit des changements de comportement et a tendance à devenir plus stressé et apathique, et peut même devenir irritable avec les autres animaux présents dans la maison. Après le cycle, les chances d’une grossesse psychologique augmentent, car l’absence de fécondation est frustrante pour l’animal. Dans certains cas, l’accumulation de lait dans la poitrine de la chienne provoque même des maladies. La castration est donc fortement recommandée. N’oubliez pas qu’il arrête également le rut et les saignements qui sont une nuisance constante.

Castration pour éviter les chaleurs de la chienne

Malheureusement, il existe encore des mythes sur la castration, et l’un d’entre eux est que l’animal devient triste et développe une obésité. En vérité, la procédure est bénéfique car elle peut même prévenir des maladies, comme le cancer, et améliorer le comportement de l’animal, qui a tendance à être moins territorial. Un autre avantage de la castration est que les gardiens courent moins de risques qu’une grossesse non désirée se produise, surtout si les mâles se trouvent dans le même environnement. L’œstrus de la chienne est un sujet recherché qui doit être abordé par les gardiens, principalement lors des consultations vétérinaires. La diffusion des connaissances peut contribuer à réduire le nombre d’animaux abandonnés et à améliorer la qualité de vie des femelles. Enfin, votre animal est plus heureux avec les bons soins !