Pourquoi mon chien attaque-t-il les poulets et comment l’éviter ?

Si vous vivez dans un environnement rural ou dans un sanctuaire, vous avez peut-être remarqué que les chiens domestiques attaquent souvent les poulets. En suivant une série de conseils, vous pouvez prévenir ce comportement. Dans certains environnements, comme les zones rurales, il est possible que plusieurs espèces d’animaux cohabitent dans le même espace. Lorsqu’il s’agit de poulets et de chiens, étant à la fois des proies et des prédateurs, la question suivante se pose : que faire lorsque le chien attaque les poulets ? Il est essentiel d’éviter ce conflit, car les blessures subies par ces oiseaux lorsqu’ils sont attaqués par un canidé sont généralement graves, voire mortelles. En outre, le chien peut subir des conséquences juridiques – souvent disproportionnées, comme l’abattage forcé – si l’attaque est dirigée contre les poulets d’une autre personne. En général, la cause sous-jacente d’une situation où un chien attaque des poulets est l’instinct de chasse. Même s’il n’a pas faim, le chien peut considérer ces oiseaux comme une cible d’attaque ou de prédation. D’autre part, un chien très territorial aura tendance à défendre une zone qu’il considère comme sienne. Si les poulets – ou d’autres animaux – se trouvent dans ce territoire, il les attaquera ou tentera de les faire fuir. Même s’ils ne sont pas blessés physiquement, les oiseaux sont très sensibles au stress et peuvent même mourir d’une crise cardiaque.

Comment éviter les attaques de chiens sur les poulets ?

Dans les lieux où vivent de nombreuses espèces différentes et où des individus entrent constamment – comme dans un sanctuaire – il est inévitable que les proies et les prédateurs doivent coexister. En outre, l’introduction de nouveaux animaux entraîne souvent des conflits chez les espèces qui sont organisées de manière hiérarchique. Lorsqu’un chien commence à vivre dans un endroit où il y avait auparavant des poulets et qu’il montre la volonté de les attaquer, le plan à suivre comporte deux parties : premièrement, habituer le chien à la présence de ces oiseaux et, deuxièmement, lui apprendre à ne pas les déranger. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour parvenir à une bonne coexistence entre les deux espèces.

Prendre le chien pour une promenade

Si le chien fait de longues promenades ou dépense une bonne quantité d’énergie, il sera plus détendu et réagira plus calmement lorsqu’il rencontrera d’autres animaux. En particulier dans le cas des chiens nerveux, ne pas accumuler d’énergie est la clé pour éviter l’agression envers les poules.

Présenter les poulets au poulailler avant de commencer le dressage

Les poules reconnaissent le chien comme un prédateur, elles vont donc très probablement s’enfuir et s’envoler dès qu’il apparaîtra. Si cela se produit, le chien aura tendance à les poursuivre. Pour éviter cette dynamique, il suffit de mettre les oiseaux dans leur abri avant de laisser le chien sortir dans la cour.

Une fois que le chien – qui aura déjà dépensé de l’énergie pendant la promenade – est près du poulailler, demandez-lui de s’asseoir et de rester tranquille. Puis, laissez calmement sortir les poulets. Si le chien réagit, donnez-lui l’ordre de rester immobile et, s’il obéit, offrez-lui des récompenses.

Si votre chien attaque les poules, laissez-les faire connaissance à travers la clôture

Il est préférable de faire des rencontres où le chien s’habitue à la présence des poulets avec une clôture entre eux. Ainsi, les oiseaux peuvent se réfugier s’ils se sentent en danger et le canidé peut les sentir et s’habituer à eux, sans avoir la possibilité de leur faire du mal.

Lorsque le chien ne montre plus aucune réaction à la présence des oiseaux à l’extérieur du poulailler, vous pouvez entrer avec lui et poursuivre le processus à l’intérieur du lieu. Si vous ne vous sentez pas en sécurité, vous pouvez mettre un collier au chien. Le dressage ne se fait pas du jour au lendemain, mais ne désespérez pas : si les ordres de rester calme et les renforcements sont cohérents, le chien finira par apprendre à ne pas attaquer les poulets. À leur tour, ils auront également le temps de s’habituer au chien à leur propre rythme.

Ce qu’il ne faut pas faire si le chien attaque les poulets

En conclusion, on ne rappellera jamais assez que la punition n’est pas une méthode appropriée de modification du comportement. Induire la peur chez le chien par des cris ou une agression quelconque ne fera que conduire l’animal à désobéir dès que vous vous retournerez – au mieux.

D’autre part, les poulets ont besoin de vivre le moins stressé possible. Ce n’est pas non plus une méthode valable que d’essayer de leur faire apprendre à s’enfuir lorsqu’un prédateur apparaît quotidiennement, car les oiseaux peuvent développer de nombreux problèmes de santé causés par cette situation.

Si vous êtes patient et cohérent avec le dressage, toutes les espèces d’animaux vivant avec vous peuvent être en harmonie. La capacité des non-humains à chercher à vivre en paix vous surprendra, à condition qu’ils disposent de suffisamment de ressources pour leur bien-être.