Quelles sont les caractéristiques du chien Shiba Inu ?

Le Shiba Inu est une très ancienne race japonaise. Il a été mentionné pour la première fois environ 400 ans avant la naissance du Christ. Certains affirment que le Shiba est le compagnon de l’homme depuis 8000 ans. Le shiba s’est développé dans les régions montagneuses du centre du Japon, où il servait de gardien et de compagnon de chasse. Il poursuit surtout des faisans, mais aussi des lièvres et d’autres petits gibiers avec persévérance. Au fil des siècles, la race n’a guère évolué, car il n’y avait pas d’autres chiens dans la région avec lesquels le shiba aurait pu s’accoupler. Cela n’a changé qu’à partir de 1870, lorsque les Anglais ont ramené des pointers et des setters au Japon et les ont croisés avec des chiens de chasse locaux. Jusqu’en 1928, le shiba de pure race était devenu une rareté. Ce n’est que grâce à un élevage ciblé et à un standard de race contraignant que le Shiba Inu original a finalement été sauvé. En 1937, le Shiba Inu a été déclaré monument naturel japonais, ce qui a permis de faire progresser son élevage. Au fil des efforts d’élevage, le Shiba actuel est devenu un peu plus haut sur pattes et plus fort que le Shiba d’origine. Au Japon, le Shiba Inu reste l’une des races de chiens les plus populaires, avec l’Akita Inu. En dehors du Japon, le Shiba Inu est moins répandu, mais on le trouve également en Europe et aux États-Unis, où il est principalement utilisé comme chien de famille et d’exposition.

Comportement et caractère

Un Shiba Inu est courageux et sûr de lui, avec une volonté propre marquée. Il est affectueux et souvent joueur avec ses maîtres, mais avec une tendance à la domination. La race est considérée comme très indépendante, têtue et peu éduquée. Un Shiba ne se laisse corrompre que lorsqu’il en a envie et même la fermeté ne permet guère d’avancer dans l’éducation. Ce n’est pas que le Shiba n’apprenne pas vite, il le fait, mais il décide lui-même du moment où il met en pratique ce qu’il a appris. Cependant, son fort instinct de chasse et sa grande indépendance font que la liberté de mouvement n’est possible que sous certaines conditions. Les jeux de prédation avec son maître peuvent être une grande motivation pour coopérer. Un jeune Shiba Inu est plein d’énergie, joueur et curieux. Même avec l’âge, il conserve un certain tempérament. En appartement, le Shiba est néanmoins un chien très équilibré et calme. Il est plutôt réservé envers les étrangers, avec de bonnes qualités de chien de garde. Cependant, le Shiba n’est généralement pas un aboyeur. Il a l’œil pour repérer les vraies menaces et ne se manifeste que lorsque c’est nécessaire. Le Shiba adulte n’a généralement plus grand-chose à gagner des chiens étrangers.

Elevage et soins

Le Shiba Inu s’adapte assez bien à l’élevage. Il est tout à fait heureux de vivre partiellement à l’extérieur, dans un jardin bien clôturé. Il a néanmoins besoin d’un contact étroit avec la famille et d’une attention particulière. Un jardin présente aussi l’avantage de pouvoir laisser le Shiba courir librement malgré son instinct de chasseur et sa « surdité » temporaire, ce qui répond parfaitement à son besoin de mouvement. Mais il sera également heureux dans un petit appartement en ville, à condition de faire de longues promenades quotidiennes. Les Shiba Inus s’entendent généralement bien avec les enfants. Il faut toutefois que les enfants soient raisonnables et ne considèrent pas le Shiba comme un jouet. Il veut être traité avec respect. Le Shiba n’aime pas partager sa maison avec d’autres animaux domestiques ou les considère comme des proies. Un Shiba Inu suit son maître avec attention et volonté de coopération lorsque celui-ci fait preuve de réelles qualités de leader. Le Shiba observe son maître très attentivement. Si celui-ci ne lui semble pas compétent ou ne maîtrise pas la situation actuelle, il prend lui-même le relais. Ce n’est pas de la malveillance, mais une décision réfléchie. Le Shiba Inu s’attribue de très grandes qualités de leader. Pourquoi devrait-il donc s’orienter vers son humain si celui-ci n’en a manifestement pas ? Ainsi, la mesure dans laquelle le Shiba est considéré comme éducable ou « difficile » dépend beaucoup de l’homme.

Le Shiba Inu est une race très robuste et résistante aux intempéries. En général, il supporte aussi bien le froid que la pluie ou la chaleur. Seule la chaleur estivale prononcée lui convient moins. Cela signifie également qu’il aime se promener par tous les temps, et surtout par « mauvais temps », que cela plaise ou non à son propriétaire. Il est suffisamment endurant pour participer à des promenades à vélo ou à des joggings. Mais le Shiba n’a pas besoin d’un sport canin particulier. Il aime les jeux de prédation et reste un bon compagnon de chasse. En dehors de cela, il semble considérer la plupart des jeux et des sports comme des gadgets inutiles, et l’entretien de son pelage est peu exigeant, un brossage occasionnel suffit. Il convient de mentionner la faible odeur propre du Shiba Inu, même lorsqu’il est mouillé, il sent à peine le chien. Lors du changement de pelage, il perd beaucoup de poils, un brossage régulier est donc obligatoire.